QUEL EST VOTRE NIVEAU D’ENGAGEMENT ?

Si vous demandez à la plupart des gens s’ils ont envie de réussir, ils vous diront sans hésiter OUI.

Si vous leur demandez, avez vous vraiment envie de réussir ? Ils vous diront certainement encore une fois « OUI », mais si vous leur demandez êtes vous prêts à payer tous les prix requis avant d’y arriver, les réponses risquent de tarder.

Pourquoi ? Parce l’envie ou le désir de réussir est d’abord une affaire de degré. Il y a un degré de désir nécessaire pour atteindre un certain niveau d’engagement pour ensuite produire un certain niveau de résultat.

A 80 degrés, l’eau est chaude mais elle ne bouille qu’à 100 degrés.

Napoléon Hill a expliqué dans son livre à succès mondial  » RÉFLÉCHISSEZ ET DEVENEZ RICHE  » que la première étape vers la richesse ou le succès est « Le désir ». Mais pas n’importe quel désir, un « désir ardent ». Il explique même que vous devez avoir un désir si fort qu’aucun découragement ou délai ne puisse vous arrêter sur ce chemin.

Les clients avec qui j’ai obtenu des résultats les plus spectaculaires en coaching individuel étaient ceux qui avaient un désir ardent de changer et de gagner.

Maintenant, d’où vient ce désir ? Très souvent de la fatigue et de la souffrance…

Quand une personne est vraiment fatiguée de sa situation, vous n’aurez pas besoin de la motiver, sa galère, elle seule suffira pour la motiver. Ou alors elle deviendra, une victime de l’extrême médiocrité.

Je me suis souvent demandé, mais pourquoi certaines personnes sont si peu engagées lorsqu’il est question de travailler pour faire la différence.

Que ce soit dans la dynamique d’apprentissage pour s’équiper afin de développer son niveau d’excellence ou pour saisir les opportunités etc. Je pense que j’ai clairement la réponse aujourd’hui. Ceux qui sont aussi tièdes dans la production des résultats sont des personnes qui ne sont pas encore fatiguées de leurs situations et qui ont encore un peu de souffle pour tenir. On dit en PNL qu’elles n’ont pas encore atteint un certain seuil émotionnel. Il faudra peut être attendre que la situation devienne intenable pour se lever et choisir de faire la différence.

Même Jésus, lorsqu’il demandait aux gens de venir à lui, il a fait cette précision: « Venez à moi vous qui êtes fatigués et chargés… » Il savait qu’une personne qui se trouve dans une situation confortable n’est pas facilement aidable.

Si vous connaissez une personne comme ça (si ce n’est vous même… Lol), ne soyez pas choqué, ni surpris, il s’agit de quelqu’un qui n’est pas encore fatigué de sa situation, donc il ne peut y avoir ce désir ardent de changement.

Maintenant, laissez moi vous partager une vérité. L’homme n’est pas censé souffrir d’abord avant d’avoir cet engagement. Comme disait un sage, vous apprenez par la souffrance ce que vous refusez d’apprendre par la sagesse.

La sagesse est cette lumière divine qui vous guide et vous donne une vision appropriée de la vie, un engagement véritable et des stratégies pertinentes pour faire la différence.

Vous pouvez sans forcément rencontrer des difficultés avoir ce même niveau d’engagement.

Vous utilisez juste un pouvoir à la portée de tous les humains. Il s’agit du pouvoir de CHOISIR.

Utilisez ce pouvoir pour développer votre engagement et faire la différence pour apporter les changements nécessaires dans votre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *