IL EST TRÈS FACILE DE TRAVAILLER DUR…

Il s’agit certainement là de l’un des titres de texte les plus confusionnel et peut-être contradictoire que je n’ai jamais écrit.

Certains ont du remarquer hier sur ma page privée des messages de sensibilisation à la culture du travail où je présentais le travail acharné c’est à dire le fait de travailler dur comme une condition sine qua non à la prospérité et au développement.

Je disais pourtant il y a quelques jours qu’il est très facile de reussir, de prospérer etc. Contradiction dira-t-on ?

En réalité, il n’y a aucune contradiction.

Le travail acharné n’a rien de difficile.

Il n’est difficile que pour les personnes qui ont été sérieusement infectées par le virus de la paresse.

Les gens passionnés savent qu’il n’y a rien de plus excitants que de travailler de façon acharnée.

Il y a quelque chose de divin que de travailler de façon acharnée sur un projet ou une idée qui fait progresser l’humanité.

Vous atteignez un stade où ce n’est plus l’argent qui est votre motivation. Vous êtes excités à l’idée de savoir que votre contribution apportera une valeur inestimable à l’humanité.

Quand vous atteignez un tel état de conscience, la paresse n’a plus sa place. Les heures ne se comptent plus et rien n’est difficile comme travail.

En réalité, il vous sera impossible de séparer la richesse avec la notion de travail acharné. Lorsque vous ne travaillez pas dur pour gagner votre richesse, vous serez au moins face à une autre exigence, celle de travailler dur pour garder cette richesse ou l’accroître.

Mais rassurez vous, travailler dur n’a rien de difficile. Ce n’est pas une malédiction, c’est plutôt une bénédiction.

Par exemple, pour les petits enfants, la marche à pied pourrait représenter l’une des choses les plus difficiles lorsqu’ils sont à 4 pattes, mais est ce parce que cet exercice est difficile ? La preuve, vous, vous le faites avec une telle aisance. Pour l’enfant, c’est aussi difficile parce que ses os, ses muscles et toute sa physiologie ne sont pas encore préparés et adaptés à manifester cette capacité.

Dans votre cas, vous aurez besoin d’une autre forme de préparation psychologique et émotionnelle pour que travailler dur devienne un jeu d’enfant pour vous. Vous y prendrez un réel plaisir.

C’est bon de travailler dur. C’est Une opportunité de cultiver profondément ce trésor divin que vous représentez. Il y a des choses en vous, des idées enfouies et des capacités cachées qui ne sortiront que suite à un engagement acharné dans le travail que vous faites. Travaillez dur est bon pour votre enrichissement, votre embellissement et votre développement.

Vous devez aimer le travail, pas pour un salaire numéraire mais pour sortir tous les trésors cachés qui dorment en vous.

Faites un petit recadrage dans votre conception du travail pour vous aligner sur cette vérité.

Travaillez dur deviendra très facile pour vous et votre vie deviendra une mine d’or sur laquelle les gens de partout viendront puiser des ressources précieuses pour transformer et développer leur propre vie.

Si vous n’avez pas de travail, votre travail c’est de chercher et trouver du travail. Travaillez dur pour chercher et trouver du travail.

Si vous n’avez pas de compétences, travailler dur pour en avoir.

Vous manquez d’idées, travaillez dur pour rechercher les moyens d’avoir davantage d’idées. Quand vous les aurez, travaillez dur pour les mettre en pratique tous les jours.

Vous n’avez pas de clients pour vos affaires? Travaillez dur dans la prospection, ils viendront finalement à vous…

Vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs ? Travaillez dur pour découvrir les principes psychologiques qui facilitent l’atteinte des objectifs. Pour ça, nous avons un atelier le 12 janvier prochain qui pourra considérablement vous aider dans ce sens. Lien d’inscription ici bit.ly/2Lw3PdM

Travaillez dur, travaillez dur, travaillez dur… Ce n’est pas difficile, c’est juste passionnant.

À votre diligence !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *